Mazón

6.00 EUR

Jacob-Mazón

• Avant qu’il n’y ait le monde
• Nos mains sont vides

Extrait :: Avant qu’il n’y ait le monde

❝ Où sont mes yeux, mes mains d’avant le monde ? où se cache ce qui n’a pas été ? je regarde les autres comme si dans les rues il y avait mon amour, mon amour d’avant le monde. Mais personne ne me rend mon regard, comme si je n’existais pas, avant le monde.
Il n’y a pas de bruit dans les rues, le silence est total. On n’entend plus la mer nulle part. Il y a ce brouillard qui nous fait se buter aux voitures. Même là où le brouillard s’enfuit reste une demi-brume dans laquelle passent les ombres inconnues.
Et pourtant, malgré cet aveuglement constant j’aime à marcher dans les rues au hasard des chemins, comme de se balader dans une mémoire confuse qui ne sait plus qui elle est.
Mais grillés sont les circuits, pauvre espèce humaine, pauvre homme dont la mémoire brouille les souvenirs : ceux d’Hélène l’apache se confondent à ceux de Mélissa aux boucles sombres. Il ne sait plus rien, il n’est plus sûr d’avoir jamais su et ses chansons sont une énième tentative (ratée) pour se souvenir. Ne sait-il pas qu’il n’y a rien à se souvenir ? à quoi bon fantasmer un passé dissout ?
C’est ensemble cependant que nous avons tué les Moires, ces tisseuses de malheurs, ces antiques chiennes. Ensemble donc nous les avons tués puis avons bu leurs cadavres dans une fête sans nom peuplée d’Hétaïres aux visages semblables.
C’était si loin avant ma naissance, c’était il y a longtemps quoique dans une autre époque aujourd’hui révolue. Rien de tout cela n’est vrai aujourd’hui.

j’ai brûlé les drapeaux
je suis l’apatride
j’ai bu la douce eau
du Léthé si aride

j’ai chanté bien haut
mes amours splendides
noyées par les beaux
jours du suicide❞

+ Dimensions 15 X 21cm
+ Support papier bouffant
+ 2 feuilles pliées l'une dans l'autre
+ Édition fanzine

☞ À noter.
► Expédition sous 8 jours
► Fabrication à la main, en France