Mandiargues

5.00 EUR

André Pieyre de Mandiargues
— Morale de la gravure

L’œuvre de Bellmer, qui s’étend sur trente-cinq ans
environ et dont j’eus la révélation dès 1938, associe, en proportions fort inégales, la peinture à huiles, la gouache, le lavis, le dessin, la gravure, la photographie, le collage et la construction d’objets généralement érotiques. Cependant c’est le dessinateur et le graveur qui ont assuré à Bellmer un rang primordial parmi les artistes de notre temps, et c’est au graveur que je donnerai plus particulièrement mon attention ici, afin de mettre en lumière, autant qu’il se pourra, son fascinant travail, un peu trop confiné dans le domaine étroit des cartons clos de collectionneurs et des armoires verrouillées des bibliophiles. Que la gravure, beaucoup plus que la toile ou le papier sous le pinceau, la plume ou le crayon (trop lestes), soit le support idéal de ce grave érotisme d’où sont bannies toute facilité, toute légèreté et toute frivolité, voilà qui n’a rien d’étonnant. Une compréhension (une préhension) mordante et brûlante de la chair ne peut être mieux servie que par la plaque restreinte, l’acide et les menus outils cruels dont use le graveur. Merveilleux mot que ce dernier, qui désigne un merveilleux personnage, moins commun et moins rassurant que tout autre genre d’artiste. Or (voyez les portraits de l’homme), ne dirait-on pas que la figure de Hans Bellmer répond exactement à tout ce que nous pourrions souhaiter, craindre ou imaginer de pareil personnage ?

+ Dimensions 11 X 17cm
+ Support papier bouffant
+ 2 feuilles pliées l'une dans l'autre
+ Édition fanzine

☞ À noter.
► Expédition sous 8 jours
► Fabrication à la main, en France